EUROBIKE

Contacts

Sandra Janjanin
Sandra Janjanin
Responsable de projet
+49 7541 708-413
+49 7541 708-2413
Kathrin Ruf
Kathrin Ruf
Responsable de projet
+49 7541 708-412
+49 7541 708-2412
Stephan Fischer
Stephan Fischer
Coordinator Visitor Service
+49 7541 708-404
+49 7541 708-2404
Kommunikation
Kommunikation
+49 7541 708-307
+49 7541 708-331

Les nouveaux exposants séduits en nombre par Eurobike nouvelle formule

Eurobike 2018 à guichets fermés – Près de cent nouveaux exposants, pour la plupart allemands

Neuf semaines avant le début d’Eurobike, son organisateur, Messe Friedrichshafen, annonce avoir fait une fois de plus le plein de réservations. Cette année, le salon phare de la planète vélo comptera une centaine de nouveaux exposants, dont une partie célébrera sa première participation et l’autre son grand retour. Un enthousiasme qui témoigne du dynamisme actuel du marché du cycle et qui confirme la pertinence de la nouvelle formule adoptée pour Eurobike.


« En ce qui concerne les inscriptions, nous sommes à peu près au niveau du record de l’année dernière, qui était de 1400 exposants », indique Dirk Heidrich, chef de projet Eurobike chez Messe Friedrichshafen. La surface d’exposition de l’espace Eurobike est donc, une fois de plus, entièrement louée. L’édition de cette année comptera une centaine de nouveaux participants, parmi lesquels des entreprises présentes pour la première fois et d’autres qui feront leur retour après avoir été absentes quelque temps.


Le pionnier du VTT, Kona, fait partie de ces revenants à Eurobike. Cette société originaire du nord-ouest des États-Unis aura dans ses bagages quelques nouveautés qui ne manqueront pas d’intéresser le public du salon. À mi-chemin entre le segment du VTT et celui du cyclotourisme, sa nouvelle ligne Remote propose ainsi des VTT électriques dotés d'une motorisation Performance CX de Bosch et de porte-bagages renforcés.


Nouveau venu chez les fabricants de VAE, Technibike met lui aussi l’accent, mais sans exclusivité, sur le VTT à assistance électrique. Si son nom n’est pas encore familier au public, l’entreprise qui se cache derrière est elle bien connue des consommateurs. Établie à Daun, en Rhénanie-Palatinat, la SARL TechniBike GmbH est en effet une filiale du fabricant d’électronique grand public TechniSat Digital GmbH. C’est à Eurobike qu’elle va dévoiler sa gamme de cycles.


Streetscooter, également nouveau venu au Salon, peut lui aussi se prévaloir d’une société-mère prestigieuse. Depuis son rachat par Deutsche Post AG en 2014, cette entreprise d’Aix-la-Chapelle met au point des véhicules électriques destinés à la logistique urbaine, commerciale et postale, qui font forte impression. Mais ce n’est pas tout : la gamme de Streetscooter comprend aussi des VAE pour systèmes de vélos en libre-service et pour le transport de charges. Cette filiale de la Poste allemande profitera de sa première participation à Eurobike pour informer les professionnels de l’évolution de ce segment.


Tous les participants au salon de cette année ne sont pas spécialisés dans le vélo électrique. Fondée voici un an, la start-up suisse BETA se consacre aux cadres carbone haut de gamme pour vélos de course et VTT. Son fondateur, Jonas Müller, a derrière lui un long parcours de concepteur au service de grandes marques du secteur. Désormais aux commandes de sa toute jeune entreprise, il entend concrétiser sa vision du cadre de vélo idéal et en présenter le résultat aux professionnels réunis à Friedrichshafen.


C’est de Copenhague, haut lieu s’il en est du vélo, qu’est parti le fabricant de cycles Coh&Co pour rallier le lac de Constance. Paul Harder Cohen, fondateur éponyme de l’entreprise, vient de l’univers de la construction nautique, dont il a tiré une expérience qu’il met au service du vélo. De son travail sont issus notamment des cadres sandwich bois-carbone ainsi que des vélos cargo à cadre de carbone qui sont, si l’on en croit Coh&Co, les plus légers et les plus robustes en leur genre.


Les nouveaux exposants à Eurobike ne sont pas seulement fabricants, mais aussi accessoiristes et équipementiers. Tel est par exemple le cas de Rubber Kinetics, une jeune société qui vient de conclure un accord de licence avec une des marques les plus en vue du segment des pneus. Aux termes du contrat, la start-up américaine pourra désormais fabriquer et distribuer des pneus de vélo frappés du nom de Goodyear, cette marque de prestige qui porte le patronyme de l’inventeur de la vulcanisation, Charles Goodyear.


Un nom pas aussi connu, mais un fabricant dont les produits sont présents dans de très nombreux VAE : A&C Solutions. Cette société belge compte parmi les tout premiers fournisseurs de connexions électriques. Présente pour la première fois à Eurobike, elle présentera aux professionnels les innovations qui devraient, dans l’avenir, voir le jour sur ce segment.

L’innovation est le mot qui caractérise le mieux la marque Q 36.5 du fabricant italien Q&E srl. C’est cependant dans un domaine particulier, celui du textile, que cet exposant exerce sa créativité. Une marque dont le nom est tout un programme : Q est l’initiale de Quaerere, mot latin signifiant chercher, et 36.5 fait référence à la température idéale du corps humain. L’exposant italien travaille donc à mettre au point des tenues cyclistes capables de maintenir la température du sportif au plus près de cet optimum. Les réponses fournies par Q 36.5 s’incarnent dans des pièces d’une grande légèreté dont la cartographie corporelle n’hésite pas à emprunter des voies nouvelles.


Parallèlement à la hausse continue du prix de vente moyen des vélos, stimulée par la popularité du VAE, les services financiers et l’assurance prennent une place de plus en plus grande sur le marché du cycle. Cette tendance a depuis longtemps sa vitrine à Eurobike, où elle s’affiche avec une visibilité toujours plus grande dans l’espace Services du Foyer ouest. Un des pionniers de ce segment, de retour à Eurobike après quelques années d’absence, est Wertgarantie AG, un assureur garantie et vol spécialisé dans le vélo, et l’un des acteurs les plus en vue de ce marché.


L’Autrichien Greenstorm Mobility GmbH, quant à lui, est une entreprise encore jeune et marquée du sceau de l’originalité. Fondée en 2016, cette société basée à Ellmau, dans le Tyrol, dispose d’une flotte de 3500 VAE et de 60 Tesla, qui en fait l’un des principaux opérateurs de la location de vélos de tourisme. Particularité de son système : les hôteliers qui coopèrent avec Greenstorm paient les vélos électriques qui leur sont fournis au moyen de bons à valoir sur des chambres non louées. Un modèle qui semble fonctionner et avoir vocation à s’étendre à toute l’Europe, avec un parc de 100 000 VAE et 400 Tesla.


La plupart des nouveaux exposants viennent cette année d’Allemagne (24), de Taïwan (8), des États-Unis (7) et de France (6).


« Le marché du cycle est en pleine évolution. L’essor du VAE fait exploser les ventes de beaucoup d’acteurs du marché, tout en modifiant sensiblement les lignes qui le structurent. C’est à cette évolution que nous avons voulu réagir, en adaptant la formule du salon et en mettant l’accent sur les visiteurs professionnels et sur les thèmes liés à l’électromobilité. Les réactions très favorables que nous avons enregistrées de la part des acteurs du marché, débutants ou confirmés, nous montrent que nous sommes sur la bonne voie », déclare Stefan Reisinger, directeur du département Eurobike.

S'abonner maintenant

et ne plus passer à côté des principaux thèmes et informations


Inscription

Top