EUROBIKE

Contacts

Sandra Janjanin
Sandra Janjanin
Responsable de projet
+49 7541 708-413
+49 7541 708-2413
Kathrin Ruf
Kathrin Ruf
Responsable de projet
+49 7541 708-412
+49 7541 708-2412
Stephan Fischer
Stephan Fischer
Coordinator Visitor Service
+49 7541 708-404
+49 7541 708-2404
Kommunikation
Kommunikation
+49 7541 708-307
+49 7541 708-331

Le E-Bike du futur est un vélo

Rythme d’innovation élevé dans le secteur E-Bike – Les vélos à entraînement électrique et les cycles traditionnels se rejoignent au plan optique

À quoi ressemblera un E-Bike dans le futur ? Réponse de nombreux constructeurs de systèmes d’entraînement E-Bike : « à un vélo ». Ce qui de prime abord paraît simple ne l’est pas vraiment pour les acteurs qui opèrent sur le marché E-Bike, comme on le verra au salon Eurobike de Friedrichshafen.


Dans les branches qui recourent à l’innovation, cinq années sont une longue période. Ceci devient clair quand on remonte dans l’histoire du vélo électrique : si les premiers E-Bikes sont arrivés dans le commerce des cycles avant le tournant du millénaire, la plus grosse vague d’innovation, et par conséquent les conditions propices à un boom du vélo électrique chez les vendeurs de cycles, n’a pu être observée que dans les années postérieures à 2010. Le rythme d’innovation ne baissera pas, même dans les prochaines années. Un objectif important des développements consiste à rapprocher à nouveau l’E-Bike et le vélo. « Optiquement, un E-Bike va rejoindre de plus en plus un vélo normal. Si, par exemple, l’accu de porte-bagages était dans le passé standard, cette solution va laisser de plus en plus la place aux accus semi-intégrés ou entièrement intégrés dans les années à venir », déclare Michael Wild, chef marketing et presse chez le distributeur Shimano Paul Lange.


Chez Bosch, le leader du marché européen des constructeurs d’entraînements, ce développement est considéré de manière similaire, comme l’indique Claus Fleischer, directeur du département E-Bike de Bosch : « De notre point de vue, il y aura en 2022 des Pedelecs qui ne se différencieront plus beaucoup du vélo traditionnel en ce qui concerne le langage des formes et le design. Les entraînements et les accus sont plus compacts, plus légers et si bien intégrés dans le concept du cadre que l’on ne peut pratiquement plus faire la différence au plan optique entre un E-Bike et un vélo sans entraînement électrique. D’un autre côté, il y aura, dans cinq ans encore, de nombreux modèles de Pedelec que l’on pourra reconnaître en tant que tels : car si la tendance à un style épuré et sobre est forte, il n’en reste pas moins qu’une autre tendance souligne le besoin d’être sciemment perçu comme ‘E-Biker’ – dans le but de bien faire la différence ».


Ce qui paraît simple – doter les E-Bikes de batteries plus légères et plus puissantes – représente pour les constructeurs de vélos des défis non négligeables. « L’intégration grandissante des composants de vélo électrique est également liée à des exigences accrues en matière de développement pour les constructeurs de vélos. La gestion du produit chez un fournisseur de E-Bikes est souvent plus une gestion de projet, au cours duquel l’interaction de partenaires et d’acteurs tout à fait différents doit être coordonnée », explique Jens Steinhäuser, responsable du développement de la marque Conway chez le constructeur de cycles Hartje.
À quoi un E-Bike typique ressemblera-t-il en 2022 ? « L’E-Bike de l’année 2022 ne peut pas être ébauché de manière explicite, car il n’y aura pas d’E-Bike 2022. Nous voyons aujourd’hui déjà que les entraînements électriques s’imposent sur de plus en plus de types et de catégories de cycles. Et cette tendance va perdurer. En 2022, les E-Bikes auront tellement de facettes que toute tentative de les décrire dans le détail sortirait largement du cadre », suppose Michael Wild du distributeur Shimano Paul Lange.


Cette dynamique du marché se retrouve également à l’Eurobike qui compte parmi les plates-formes internationales les plus importantes en tant que salon-phare de l’industrie de la bicyclette pour le marché E-Bike. « Avec plus de 1 350 exposants venus de 50 pays en 2017, l’Eurobike a battu une nouvelle fois tous les records. Ce faisant, le développement de l’Eurobike documente le changement actuel des structures dans la branche de la bicyclette. À l’Eurobike, les visiteurs trouveront beaucoup de noms nouveaux parmi les exposants. Certains d’entre eux, qui comptent aujourd’hui parmi les entreprises leaders sur le marché dans le secteur de la bicyclette étaient encore inconnus il y a quelques années dans la branche. Inversement, certains noms réputés au cours des dernières décennies, ont aujourd'hui disparu du salon, observe Stefan Reisinger, le directeur du département Eurobike de la Messe Friedrichshafen.

S'abonner maintenant

et ne plus passer à côté des principaux thèmes et informations


Inscription

Top