EUROBIKE

Contacts

Sandra Janjanin
Sandra Janjanin
Responsable de projet
+49 7541 708-413
+49 7541 708-2413
Kathrin Ruf
Kathrin Ruf
Responsable de projet
+49 7541 708-412
+49 7541 708-2412
Stephan Fischer
Stephan Fischer
Coordinator Visitor Service
+49 7541 708-404
+49 7541 708-2404
Kommunikation
Kommunikation
+49 7541 708-307
+49 7541 708-331

Les équipementiers E-Bike mettent l’accent sur l’innovation

Dans l’attente d’une passionnante année E-Bike 2018 : la technique est plus compacte, plus légère, plus intelligente et s’intègre harmonieusement dans le design

Si l’on devait résumer en trois mots l’évolution de la technique E-Bike des dernières années, « plus de puissance » serait l’expression pertinente : plus de puissance pour les accus et des moteurs toujours plus performants. Quand on considère les nouveautés annoncées au salon-phare Eurobike de Friedrichshafen (30 août au 2 septembre 2017) et l’année des modèles 2018, il semble que la tendance dans le domaine des perfectionnements techniques aille surtout aux systèmes plus compacts, plus légers, plus intelligents qui s’intègrent en outre harmonieusement dans le design de la bicyclette.


Sur le marché de la bicyclette, le fournisseur de composants Shimano est depuis des décennies une valeur incontestée et, en tant que constructeur d’entraînements, un acteur important capable de tenir tête à Bosch, le cacique de la branche. Avec le système d’entraînement E-8000 lancé l’année passée, les Japonais ont mis sur le marché un très compact et très puissant moteur central et revu dans le détail sa gestion logicielle pour 2018 : les utilisateurs peuvent optimiser les caractéristiques des trois étages de vitesse de l’entraînement Shimano, le moteur accompagnant par exemple puissamment le conducteur dans les passages difficiles ou montrant plus de sobriété à bas régime. Le réglage s’effectue avec le smartphone via l’appli Shimano et Bluetooth. Shimano a en outre peaufiné l’intégration des composants E-Bike. En 2018, le capteur de vitesse du système d’entraînement sera également placé, invisible, sur la roue arrière. Tout au moins quand le vélo sera également équipé de freins à disque Shimano : car l’aimant est parfaitement intégré dans le frein à disque arrière, et non plus dans les rayons du vélo. Les constructeurs de cycles intègrent alors de manière esthétique le capteur correspondant dans la patte de dérailleur.


Chez Bosch eBike Systems , on note un véritable feu d’artifice de nouveautés. À partir de l’année des modèles 2018, les constructeurs de vélos pourront aussi faire disparaître l’accu dans le design du cadre. La technologie correspondante est fournie par la société d’électronique sous le nom   PowerTube 500. L’accu, d’une capacité de 500 Wh, est intégré dans un tube du cadre. Note particulière : le nouvel accu PowerTube intégré peut également être déposé pour le rechargement. La deuxième nouveauté chez Bosch, qui s'adresse surtout aux cyclistes de ville et de temps libre, est la nouvelle version du système d’entraînement Active Line. Le moteur Active Line, d’un poids de 2,9 kilogrammes, pèse un kilogramme de moins que son prédécesseur et est d'environ 25 pour cent plus compact. L’entraînement Bosch de l’Active-Line n’est d'autre part plus perceptible que par les oreilles les plus fines. Autre nouveauté encore chez Bosch, qui n’a d’ailleurs que trop tardé chez l'inventeur de la technique ABS automobile, est le lancement de cette technologie pour le vélo à assistance électrique : en coopération avec le constructeur de frein allemand Magura, Bosch a mis au point un système qui diminue un blocage de la roue avant, et donc un indésirable saut périlleux par-dessus le guidon, même en cas de freinage à fond en catastrophe.


Le constructeur Brose, lui aussi, met (encore) plus les gaz : l'équipementier E-Bike de Berlin se considère surtout comme un spécialiste des moteurs électriques entretenant, lui-même et ses clients, l’interconnexion avec d’autres spécialistes des secteurs respectifs pour les autres composants E-Bike, tels que l’accu et la commande. Ceci permet aux constructeurs de cycles de conserver une grande liberté d’action quand il s’agit de mettre en œuvre de propres solutions. On note par exemple, depuis quelque temps, des E.Bikes avec accu intégré dans le cadre avec les modèles à entraînement Brose. Pour 2018, les concepteurs de vélos à assistance électrique de Brose ont surtout porté une attention particulière à la performance des moteurs pour les cyclistes sportifs et augmenté encore de 15 pour cent leur puissance avec la nouvelle génération « Drive S ».


La tendance du marché va, il est vrai, de plus en plus aux systèmes d’entraînement avec moteur central, mais les moteurs arrière restent intéressants à de nombreux égards. Alber, l'équipementier du secteur E-Mobile, va présenter à l’Eurobike la plus récente génération de son système d’entraînement Neodrives. Ce qui n’a pas changé, c’est le mode de fonctionnement silencieux du moteur qui cause moins d’usure des composants de l’entraînement que les moteurs centraux. 2018 va voir, une nouveauté également, un moteur Neodrives avec accu de 500 Wh, pouvant être intégré, invisible, dans le cadre – il sera présenté par exemple sur le stand Eurobike du constructeur de cycles Simplon, dont le modèle Silkroad équipé en conséquence ne dévoilera cette caractéristique E-Bike que pour les yeux des connaisseurs.

Top